[e-commerce] Comment créer son site en ligne en local en 8 étapes.

Pierre Rodriguez

30 mars, 2020

e-commerce, mobile, commerce en ligne

Les 8 points essentiels avant de lancer son site de vente en ligne

1. Définir un budget
2. Quels produits vendre en ligne
3. Sélectionner une plateforme pour héberger votre site
4. Vendre en ligne
5. Sécuriser les paiements
6. Livrer vos produits
7. Prévoir un budget promotion
8. Mesurer les résultats



[En cette période de confinement, beaucoup de commerçants et d’entrepreneurs cherchent des solutions pour continuer leur activité commerciale. Vous avez un peu de temps? Créer un site de e commerce est une bonne façon de réagir à ces circonstances exceptionnelles tout en maintenant une forme de résilience dans l’économie locale et nationale.
Quelques conseils pour aider les entrepreneurs et les commerçants néophytes dans cette période difficile.]

1. Définir un budget

Avant de vous lancer tête baissée, vous devrez définir un budget. C’est le nerf de la guerre sur le web. Votre site web doit avant tout rentrer dans un business plan précis. Quel budget avez-vous et quel budget voulez-vous consacrer pour faire connaitre votre e-shop?

Il faut prévoir le prix de la création du site, agence web ou indépendant, et la mise à jour des contenus qui feront vivre votre site.

Selon leur complexité, et les professionnels à qui vous ferez appel, comptez de 3000€ à 15000€  pour un site de e commerce, hors mise à jour de son contenu. Les frais de contenu varient logiquement selon le nombre de produits en ligne.

2. Quels produits vendre en ligne

Quel que soit votre secteur d’activité, tout peut se vendre sur internet, y compris des voitures (Tesla). Cependant, avant de se lancer dans la création d’un site e-commerce, vous devez vous assurer de la bonne disponibilité des produits que vous allez vendre. Inutile de créer un large catalogue de produits si leur approvisionnement n’est pas garanti via vos fournisseurs ou votre propre production. Si vous créez de la frustration, vous allez devoir gérer l’insatisfaction de vos potentiels acheteurs.

Alimentaire ou non alimentaire, votre offre doit afficher clairement les conditions de production (sanitaires, normes, éthique…). Sinon, pourquoi les visiteurs achèteront-ils chez vous plutôt que sur un autre site? Notre conseil : choisissez vos meilleures ventes physiques. Cela permet de satisfaire vos clients sur les produits qu’ils plébiscitent d’ordinaire. Vous étofferez votre offre au fur et à mesure.

3. Sélectionner une plateforme pour héberger votre site

Il existe de nombreuses solutions bon marché pour créer son site. Gratuits, freemium, payants... toutes les formules sont possibles. La prise en main et la maitrise d’un CMS  (content management system, autrement dit, le logiciel permettant de créer votre propre boutique en ligne) nécessite du temps si vous décidez de le faire seul. Les plus connus ? Prestashop, Woocommerce, Shopify… Il y en a d’autre moins connus mais tout aussi performants et sécurisés, comme AppDrag, la solution sur laquelle l’agence Lead & Cie développe ses sites. 

Quel que soit l’outil choisi, n’oubliez pas les bases du marketing digital. L’expérience utilisateur doit être simple et fluide.

Votre boutique doit aussi soigner son look & feel, l’image que vos futurs clients vont se faire de votre activité quand ils vont atterrir sur votre site.

Ne négligez pas non plus un point fondamental : votre site doit être consultable sur mobile (mobile first).

4. Vendre en ligne

Tout comme dans un commerce physique, vous devrez établir une stratégie commerciale sur votre site en ligne en prenant en compte plusieurs paramètres : la saison, votre politique de prix (soldes, promos, coupons réduction) et la concurrence, de plus en plus élevée. Voici quelques conseils pour vous différencier:
- Réalisez un plan de site et une arborescence simple. Evitez les usines à gaz, sous peine de voir votre client sortir du site déçu.
- Une page par fiche produit vous permettra d’accroitre votre présence sur le net. Si vous faites appel à un professionnel, assurez-vous lors de la rédaction des fiches produits que les balises Méta Titre et description soient correctement rédigées.
- La rédaction des fiches produits doit utiliser des mots-clés pertinents et populaires. Rédigez comme vous parleriez à votre client en face à face. 
- Les photos de vos produits doivent être bien éclairées, cadrées et sur fond neutre.
N’oubliez pas d’insérer des balises Alt sur vos photos, elles permettent de remonter dans les résultats Google.
- Donnez la possibilité de partager vos fiches produits sur les réseaux sociaux.
Assurez-vous de pouvoir rassurer votre client dans toutes les phases de vente (découverte, attention, conversion, fidélisation).
- Des assistants virtuels ou chatbot vous permettent d’accélérer votre taux de conversion.
Développez du contenu encyclopédique tels qu’une FAQ (Foire aux questions), des tutos, des recettes, des vidéos …
- N’oubliez pas de faire figurer vos CGV/CGU. Car si vendre peut paraitre facile, gérer l’après vente (retours produits, produits défectueux, problèmes de logistique,…) vous prendra du temps. La façon dont vous traiterez votre service après-vente rassurera vos clients et vos clients potentiels. 
N’hésitez pas à tester votre site avant de le publier, ou à la faire tester par votre entourage. Cela vous permettra de corriger les bugs, inévitables.

5. Sécuriser les paiements

Pour la partie paiement, certains plateformes connectent Stripe (un des leaders mondiaux de la transaction sécurisée sur le web).
Sur Stripe, par exemple, il vous en coutera environ 1,4 % + 0,25€ par transactions pour les cartes européennes. Vous devrez rajouter 16 € par mois pour héberger votre site web, accéder à un nom de domaine et créer autant de page que vous le souhaitez, ce qui reste très abordable. C’est beaucoup moins cher qu’un pas de porte.

6. Livrer vos produits

Pour la logistique, c’est à dire la livraison de vos produits, vous avez le choix dans 3 solutions:
- le retrait en point de vente (click and collect ou drive pietons). Cette solution est pertinente pour les commerces alimentaires. [Face à la situation extraordinaire liée au COVID-19, cette solution très locale vous permet une très grande agilité.]
- la livraison standard: vous avez le stock. les grands acteurs tels que Chronopost, DHL, et les nouvelles formes de livraisons collaboratives comme You2You.
- le dropshipping, vous n'avez pas de stock, c'est votre fournisseur qui gère le stockage et l'expédition. 
Important: dans votre stratégie commerciale, prenez le temps d’analyser les tarifs de plusieurs prestataires car la prise en charge de la livraison par vos soins (ou une partie) sera un argument non négligeable dans la phase de prise de décision de d’acheteur.

7. Prévoir un budget promotion

Il y a mille façons de faire la promotion de son site de e commerce. Cela va du bouche à oreilles auprès de vos connaissances jusqu’à la publicité en ligne.

Commencez par vous appuyer sur vos clients déjà existants (pour les commerces physiques). Vous pourrez en faire de véritables ambassadeurs et prescripteurs de votre site. Faites connaître votre site auprès d’eux par mail, SMS avec la création d’offre de bienvenu par exemple.

Parlez-en sur vos réseaux sociaux, sans oublier de répondre à tous les messages. N’oubliez-pas de créer un compte Google My Business pour augmenter votre visibilité locale.

Prévoyez un budget de communication : vos objectifs vont évoluer, vous devez vous faire connaitre, puis vous faire aimer, ensuite vous devez être visité avant d’être contacté et de convertir. Adaptez votre communication en fonction de vos objectifs.

Vous pouvez accélérer votre référencement en achetant des mots clés sur Google ads pour remonter dans les résultats de recherche. Parallèlement, une campagne Facebook ads (Instagram inclus) vous permettra de vous faire connaitre et d’augmenter vos communautés. 

Les campagnes vidéos permettent d’atteindre des retours sur investissement spectaculaires. 

En règle général, nous conseillons d’investir la même somme dans la création et le lancement  promotionnel de votre site. Prévoir ensuite un budget mensuel pour gérer les campagnes. Il faudra payer l’espace proprement dit (Google, Facebook, etc) et le professionnel chargé de les mettre en oeuvre.

8. Mesurer les résultats

N’oubliez pas de mesurer vos actions commerciales. Un professionnel vous conseillera d’installer Google Analytics et la Search Console pour analyser le trafic de votre site afin de peaufiner ses réglages.

La compréhension des comportements sur votre site (source d’acquisition, taux abandon de panier, taux de rebond sur certaines pages) vous permettra d’améliorer l’expérience utilisateur et la satisfaction de vos clients.

Pour conclure, se lancer dans un business sur le web reste très abordable par le prix et la simplicité des outils. Le temps est votre allié, ne l’oubliez pas.

Allez, c’est le moment de s’y mettre ! 

#consommerlocal
#résilience

Derniers articles

Partager